Quelle espérance après la mort?

Frais émoulu d’Oxford, et après un séjour à Cambridge, Tyndale devint pendant deux ans le précepteur des fils de sir John Walsh, dans le Gloucestershire. Durant cette période, son désir de traduire la Bible en anglais s’intensifie, et ses talents de traducteur s’affinent. En 1523, Tyndale quitte la famille Walsh et part pour Londres dans le but d’obtenir de Cuthbert Tunstall, l’évêque de la ville, l’autorisation de traduire la Bible. En dépit de l'opposition du clergé, William Tyndale traduisit les cinq premiers livres de la Bible (1530) et défendit en outre la notion de résurrection, rejetant comme non biblique le purgatoire et l’idée d’un état conscient après la mort. Au sujet des humains décédés, il écrivit à Thomas More : “En les faisant aller au ciel, en enfer ou au purgatoire, vous réduisez à néant les arguments avancés par le Christ et Paul pour prouver la résurrection”. Il pensait en l’occurrence à Matthieu 22:30-32 et à 1 Corinthiens 15:12-19. Il arriva à la conclusion légitime que les morts restent inconscients jusqu’à leur future résurrection.

Ainsi comme cela a été clairement démontré sur la base des textes du Livre Sacré, les âme des morts ne sont ni brûlées, ni torturées ni châtiées dans un lieu d'expiation. Depuis
Tyndale et bien d'autres avant lui, beaucoup d'hommes et de femmes sincères ont trouvé réconfortant de connaître la véritable condition des morts! La mort est comparable à un profond sommeil, où l'on ne se rend compte de rien comme l'a si bien dit Jésus (Jean 11:11. Voir aussi Eccl 9:5,10), jusqu'à ce que l'on soit appelé au jour de la résurrection (1 Thes 4:16-17). Or le Christ a offert la garantie qu’il y aura la résurrection des morts (Jean 5:28, 29). Remarquez la confiance de cette femme appelée Marthe qui dit à Jésus : "Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Et pourtant maintenant je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te le donnera".  Jésus lui dit : "Ton frère ressuscitera". Marthe lui dit : "Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection au dernier jour". Jésus lui dit : "Je suis la résurrection et la vie. Qui exerce la foi en moi, même s’il meurt, prendra vie; tout homme qui vit et exerce la foi en moi ne mourra pas du tout, jamais. Crois-tu cela? (Jean 11:21-28). 

L'AUTEUR EXPRIME TOUTE SA COMPASSION A L'ÉGARD DE CEUX QUI CONNAISSENT LA DOULEUR QU'OCCASIONNE LE DÉCÈS D'UN ÊTRE AIMÉ. SI VOUS DÉSIREZ EN SAVOIR DAVANTAGE SUR LE SUJET QUI A ÉTÉ DÉVELOPPÉ, IL EST POSSIBLE DE LE CONTACTER SUR hlybk@wanadoo.fr 


Notre Grand Créateur et Dieu d'amour (1 Jn 4:8) a pris toutes les dispositions nécessaires en vue du salut. La résurrection du Christ constitue les prémices, elle en est la garantie. Soyez confiant comme de nombreuses personnes dans le monde. Désormais vous connaissez la vérité au sujet des morts et le dessein de Dieu à l’égard de l’humanité. Tout comme Marthe qui avait foi en la résurrection aux derniers jours, l'espérance en la résurrection, voilà ce qui réconforte ceux qui sont dans l'attente de revoir les leurs dans le monde nouveau promis par Dieu (2 Pi 3:13; Rév 21:3-4). Vous verrez revivre ceux que vous aimez, vous parlerez avec eux, et vous vivrez éternellement dans la paix (Isaïe 25:8).


RECOMMANDER CETTE PAGE

 


Étude et commentaires du Livre Sacré   http://www.le-livre-sacre.net


 

Traduction
français-anglais

Traduction
français-allemand
Traduction
français-russe