La Bible est-elle complète?  

 

Je crois que la Bible est le meilleur don que Dieu ait fait aux hommes", déclara Abraham Lincoln. Cependant, les saintes Écritures, telles que nous les possédons actuellement, sont-elles complètes? Certains pensent que non, car la Bible elle-même fait allusion à des écrits appelés "le livre de l'alliance", "le livre de Yashar", "le livre des Chroniques des rois de Juda", et d'autres encore. Devons-nous conclure de ces passages que certains écrits inspirés ont été perdus? Il serait intéressant de faire des recherches à ce sujet.

En Exode (chapitre 24, verset 7) nous lisons: "Il prit le livre de l'alliance, et le lut en présence du peuple; ils dirent: Nous ferons tout ce que YHWH a dit, et nous obéirons." Ce "livre de l'alliance" est-il un document canonique perdu depuis longtemps et qui n'est pas contenu dans la Bible? Non, car cette expression se rapporte aux lois et aux commandements que Yahwah (hébreu Yehwah) donna à Moïse sur le mont Sinaï. Moïse mit ceux-ci par écrit et le "livre de l'alliance" contient évidemment la législation énoncée en Exode, du chapitre 20, verset 22, au chapitre 23, verset 33 (voir aussi Ex. 34: 3,4).

Que dire cependant du "livre de Yashar " cité dans Josué (chapitre 10, verset l3) et dans le deuxième livre de Samuel (chapitre 1, verset 18) ? Ces deux extraits, se rapportant l'un aux événements vécus par Josué à Gabaon et l'autre aux lamentations de David, ont une forme poétique. On pense donc que le "livre de Yashar " était un recueil de poèmes, de chants et d'autres petits écrits. Il avait sans aucun doute un intérêt historique considérable et était très répandu parmi les Hébreux.

Dans le livre des Nombres (chapitre 21, versets 14 et 15), Moïse fait une citation du « livre des Guerres de Yahwah ». Il s'agissait vraisemblablement d’un récit ou d’une histoire digne de foi des guerres du peuple de Dieu. Peut-être commençait-il avec la campagne victorieuse d'Abraham contre les quatre rois alliés qui capturèrent Lot et sa famille (Gen. 14:1-16).

Le prophète Jérémie, quand il rédigea les livres des Rois, mentionna "le livre des Chroniques des rois de Juda" quinze fois et "le livre des Chroniques des rois d'Israël" dix-huit fois (I Rois 15:7; 14:19).

Dans sa lettre aux chrétiens de Colosses, Paul déclare: "Et quand cette lettre aura été lue chez vous, faites en sorte qu'on la lise aussi dans la congrégation des Laodicéens et que vous lisiez aussi celle de Laodicée." (Col. 4:16). Cependant la bible ne contient aucune épître de Paul aux Laodicéens. Puisque cette lettre a disparu, personne ne sait évidemment ce qu'elle disait, certains biblistes pensent qu’il s’agit d’une copie de la lettre aux Éphésiens.

Oui, dira peut-être quelqu'un, mais qu'en est-il du livre d'Hénoch? N'est-ce pas là un écrit inspiré qui a été omis de la Bible? Encore une fois on peut répondre par non car les Saintes Écritures elles-mêmes ne parlent pas d'un livre d'Hénoch mais de la prophétie d'Hénoch (Jude 14,15). Quoiqu’il existe aujourd'hui un livre d'Hénoch apocryphe, rien ne prouve que Jude cite ce livre-là. Que la prophétie d'Hénoch ait été transmise oralement ou que Yahwah l'ait révélée directement à Jude, peu importe. Jude écrivait par inspiration et le fait qu'il a introduit dans sa lettre la prophétie d'Hénoch en établit l'authenticité.

 

La Bible serait-elle incomplète ?

Il semble raisonnable de penser que depuis l’utilisation de l’écriture, les hommes se soient mis à rédiger des annales, des mémoires des transactions commerciales, des généalogies, etc. (voir De quelles sources Moïse se servit-il pour compiler la Genèse?, également Ezra 4:15 ; Esther 2:23 ; 6 :1 ; 10 :2). Il ne fait aucun doute qu’il en a été de même pour certains livres comme :

Mais en ce qui concerne d’autres livres, certains se sont demandés si leur absence ne substitue pas quelque chose à la révélation du dessein de Dieu. Par exemple, si la lettre aux Laodicéens n’était pas la lettre aux Ephésiens, aurait-elle été omise du canon inspiré de la Bible par inadvertance ?

Pour répondre à la question relative à l’absence de certains livres, il est nécessaire de considérer la raison pour laquelle le Livre Sacré a été donné à l’attention des humains. L’apôtre Paul déclare : « Car toutes les choses qui ont été écrites jadis ont été écrites pour notre instruction, afin que, grâce à notre endurance et à la consolation des Écritures, nous ayons l’espérance » (Rom 15 :4). L’apôtre Jean ajoute : « rendre témoignage à Jésus, c’est ce qui inspire la prophétie » (Rév 19 :10). Ces derniers mots « inspire la prophétie » sont très importants. Comme cela sera abondamment commenté à l’aide du thème « La prophétie » (prochainement sur ce site), le Livre Sacré est un recueil de livres dont chacun est, soit en totalité soit en partie, un livre prophétique y compris les livres dits « historiques ».

En accord avec ce que dit l’apôtre Paul, et comme cela a déjà été explicité, la narration des événements de la Sainte Bible poursuit plusieurs buts (voir La Bible est-elle falsifiée). Ainsi on peut penser, que si notre Souverain Créateur n’a pas souhaité que ces livres soient associés à ceux que nous possédons, c’est d’une part soit parce qu’ils ne sont pas inspirés (théopneustos : soufflé par Dieu), soit parce que les actions qu’ils décrivaient n’avaient pas de parallèle prophétique pour que cela nous serve de consolation. Dans ce cas Dieu n'aurait pas jugé nécessaire de les faire préserver. 

Un autre éléments en faveur de la plénitude du Livre Sacré est qu’il est composé de 70 livres, chiffre qui n’est pas sans signification dans le dessein divin relatif à l’homme (voir Les nombres bibliques ont­ils une signification?).

Un dernier élément parmi d'autres, est que le récit de la Genèse fait référence à un secret. Des fractions de celui-ci furent partiellement révélées  au cours des époques, pour être pleinement dévoilées lors de la venue de Jésus-Christ. Puis Michel l'archange (Jésus ressuscité) a été envoyé vers l'apôtre et prophète Jean, afin que celui-ci écrive la partie finale de la prophétie divine relative au gouvernement céleste. Puisque l'apôtre est le dernier rédacteur inspiré, il semble raisonnable de penser que si quelque chose manquait, Dieu aurait fait en sorte de lui communiquer ce qui était nécessaire à notre instruction. Or, les preuves à notre disposition mettent en valeur que le canon des Écritures grecques fut élaboré peu de temps après la mort de l'apôtre Jean. C'est principalement environ un siècle après la mort du dernier apôtre, dans une apostasie bien avancée, que des "chrétiens" de cette époque ont commencé à accorder un certain crédit à des fables qui furent mises par écrit. Ce fut un des facteurs déclenchant de l'idée d'une révélation partielle du dessein divin, qu'il fallait compléter par d'autres ouvrages.  Jérôme fera d'ailleurs référence à certains de ces livres apocryphes, que quelques "chrétiens" souhaitaient incorporer au canon biblique, les comparant à de la boue tellement ils étaient empreints de superstitions.

Ainsi les chrétiens peuvent avoir confiance en la Bible telle qu'elle existe. Il est inconcevable que le Dieu tout-puissant qui a inspiré des hommes pour qu'ils rédigent les saintes Écritures, ait été incapable de préserver celles-ci intégralement (II Pierre 1: 20,21). Il est certain qu'il était à même de le faire malgré les tentatives pour les détruire aussi bien de nos jours qu'autrefois. A propos d'une de ces tentatives, voici ce qu'écrivit Eusèbe: "C'était pendant la dix-neuvième année du règne de Dioclétien, au mois de dystrus, appelé mars par les Romains. La fête de la passion de notre Sauveur était proche quand l'édit impérial fut publié partout. Il ordonna de détruire complètement les églises et de brûler les Ecritures sacrées." Malgré ces attaques, Yahwah a prouvé qu'il était capable de préserver sa Parole inspirée (Voir Origine et Transmission).


Étude et commentaires du Livre Sacré

http://www.le-livre-sacre.net


 

Quelques livres dont il fait mention

1 Rois 11:41 le livre des affaires de Salomon.
1 Rois 14:19 le livre des affaires des jours des rois d’Israël.
1 Rois 14:29 le livre des affaires des temps des rois de Juda.
Nombres 21:14 le livre des Guerres de Yahwah
Josué 10:13 le livre de Yashar (Ou : “ L’homme droit ”.)
2 Samuel 1:18 le livre de Yashar
Josué 18:8-9 ils dressèrent le plan par villes, en sept parts, dans un livre.
Josué 23:6,26 le livre de la loi de Moïse
1 Samuel 10:25 du droit de la royauté, il l’écrivit dans un livre
1 Rois 11:41 le livre des affaires de Salomon
1 Rois 15:31 le livre des affaires des jours des rois d’Israël
2 Chroniques 16:11 le Livre des Rois de Juda et d’Israël
Nehémia 7:5 le livre de l’enregistrement généalogique
Nehémia 12:23 le livre des affaires des temps