Exode chapitre 20 verset 7

OSTY

LIENART

CRAMPON 1905

Tu ne prononceras pas en vain le nom de Yahvé, ton Dieu; car Yahvé ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom en vain.

Tu ne prendras pas en vain le nom de Yahweh, ton Dieu; car Yahweh ne laisse pas impuni celui qui prend son nom en vain.

Tu ne prendras point le nom de Jéhovah, ton Dieu, en vain, car Jéhovah ne laissera pas impuni celui qui prendra son nom en vain.

Deutéronome chapitre 5  versets 11

OSTY

LIENART

CRAMPON 1905

Tu ne prononceras pas en vain le nom de Yahvé, ton Dieu; car Yahvé ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom en vain.

Tu ne te serviras pas du nom de Yahweh, ton Dieu, pour le mensonge, car Yahweh ne laissera pas impuni celui qui emploie son nom pour mentir.

Tu ne prendras point en vain le nom de Jéhovah, ton Dieu; car Jéhovah ne laissera pas impuni celui qui prendra son nom en vain.

COMMENTAIRES 

 

Le troisième commandement, est à la place adéquate et logique, il s’accorde bien avec l’importance attachée au nom de YHWH dans les Écritures hébraïques.

Dans les quelques versets que couvrent les Dix Paroles (Ex 20:2-17), on rencontre ce nom huit fois. L’expression « ne pas prendre » contient l’idée de « ne pas prononcer », « ne pas lever (porter) ». Faire cela « de manière indigne » serait élever ce nom au rang de mensonge, c’est-à-dire « en vain ». La nation d’Israël a eu le privilège de porter le nom de YHWH puisqu’ils étaient ses témoins (Isaïe 43:10), c'est pourquoi Moïse put dire en Israël: "Tous les peuples verront que le nom de  YHWH est nommé sur toi, et ils te craindront" (Deut. 28:10).

Cependant les Israélites qui devinrent apostats prirent et portèrent ce nom tout bonnement de manière indigne. C'est pourquoi, parlant de la part de Dieu, le prophète Ézéchiel leur dit : "Ce n'est pas à cause de vous que j'agis de la sorte, maison d'Israël; c'est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés." (Ezéch. 36:20-22). Ainsi, par leur conduite idolâtre, alors qu'ils se prétendaient de vrais adorateurs de  YHWH , ils profanaient son nom. Comme ils ne remplissaient pas leurs obligations en tant que peuple portant le nom de Dieu, les Israélites prenaient ce nom en vain, car ils jetaient l'opprobre sur ce nom.

Le dessein primordial de ce commandement était sans doute d'empêcher que le nom de  YHWH soit employé d'une manière irrespectueuse, profane ou blasphématoire. Un peu comme cela s’est pratiqué plus de deux millénaires plus tôt (voir Genèse 4 : 26). Beaucoup plus tard, c’est par superstition que les juifs substituèrent le Nom pour ne plus avoir à le prononcer.

Quelles sont exactement la portée et la signification du troisième commandement? 

Certains exégètes juifs modernes prétendent qu'il vise uniquement le parjure, aussi le rendent-ils comme suit: "Tu ne jureras pas faussement par le nom du Seigneur ton Dieu; car le Seigneur ne tiendra pas pour innocent celui qui jure faussement par Son nom." Ces exégètes estiment qu'outrager simplement le nom de Dieu ne peut être une faute si grave qu'elle soit interdite par le troisième commandement.

Cet argument est-il fondé cependant? Non, bien sûr! Une des raisons, c'est que le troisième commandement serait alors à peu près semblable au neuvième. Celui-ci dit en effet: "Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain" (Ex. 20:16).

Le récit consigné dans le vingt quatrième chapitre du Lévitique (versets 10 à 16), montre qu'aux yeux de  Dieu c'est une faute grave que de prendre son nom en vain. Ce passage raconte le cas d'un homme qui employa "le Nom" d'une manière blasphématoire. Il fut mis en prison jusqu'à ce que  LE TOUT PUISSANT lui-même eût statué sur cette affaire. Or,  YHWH déclara par la bouche de Moïse : "Celui qui blasphémera le nom de  YHWH sera puni de mort." Manifestement, Dieu ne prenait pas à la légère le blasphème de son nom. Au contraire, il le considérait comme un péché digne de mort. 

Le commandement avant le commandement 

Très tôt déjà, le Dieu Souverain s’était révélé par son nom auprès d’Adam comme on peut le lire dans Genèse, chapitre 2, versets 4 et 5. Il apparaît dans le Livre Sacré que Dieu se révèle par son nom à ses intimes comme il le fit pour ses prophètes et également pour Noé, Abraham, et Moïse dans le buisson ardent. D'autre part le Livre Sacré rapporte que les impies, ceux qui font peu de cas du Nom de Dieu (2 Pi 3:5-8; Gen 6:3; Gen 4:26), ont subi un châtiment judiciaire dans le passé.

Le principe de la loi mosaïque inclus dans la loi chrétienne

On peut dire que le troisième commandement pouvait être violé de plusieurs manières. Ceci intéresse également les chrétiens parce que le principe de ce commandement s'applique aussi à eux.

Par exemple, dans sa prière modèle, Jésus présente d'abord la requête suivante: "Que ton nom soit sanctifié." Sanctifier le nom de Dieu est tout le contraire de le prendre en vain. L'apôtre Pierre écrivit que Dieu tira les chrétiens d'entre les nations pour en faire "un peuple pour son nom" (Mat. 6:9; Actes 15:14).

Tout d'abord, le troisième commandement vise ceux qui prononcent le nom de Dieu de manière irrespectueuse. Il interdit l'usage du nom de Dieu dans des malédictions ou des jurons. De même, employer le terme "Dieu" dans diverses exclamations revient à le prendre en vain, à le profaner.

On peut encore violer le troisième commandement d'une autre manière, c'est-à-dire en cachant, en passant sous silence ou en négligeant le nom de Dieu. De nos jours, ce nom est passé sous silence à tel point que de nombreux Juifs et chrétiens, qui pourtant connaissent bien le troisième commandement, ne savent pas que Dieu a un nom personnel, distinctif, ni quel est ce nom. Ce nom identifie le Créateur du ciel et de la terre comme étant le seul vrai Dieu et le distingue des faux dieux. Soit dit en passant, de nombreux traducteurs de la Bible ont passé ce nom sous silence. Comment "le nom de  YHWH serait-il une tour forte pour que le juste s'y réfugie et être en sûreté" (Prov. 18:10) si celui-ci est caché.

Ainsi Dieu nous a averti qu'il ne laisserait pas impuni ceux qui prennent son nom en vain, qui l'utilisent de manière indigne et le profanent. Le peuple d'Israël a vraiment pris le nom de  YHWH en vain et à cause de cela, Dieu a permis qu'il soit déporté en exil à Babylone. Plus tard, les Israélites ont encouru la désapprobation divine, Jérusalem était remplie de sang et de meurtres si bien qu’il a choisi la congrégation chrétienne pour porter son Nom aux nations (1 Pi 2 :9) et a permis que le peuple soit puni en l'an 70 de notre ère. Les avertissements du VRAI DIEU s'étaient révélés exacts.

 


Étude et commentaires du Livre Sacré   http://www.le-livre-sacre.net