Exode chapitre 20 verset 16

OSTY

LIENART

CRAMPON 1905

Tu ne déposeras pas contre ton prochain en témoin mensonger.

Tu ne déposeras pas comme témoin mensonger contre ton prochain.

Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

Deutéronome chapitre 5 verset 20

OSTY

LIENART

CRAMPON 1905

Et tu ne déposeras pas contre ton prochain en faux témoin.

Tu ne t'érigeras pas en faux témoin contre ton prochain.

Tu ne porteras point de faux témoignage contre tont prochain.

COMMENTAIRES 

 

De même que le principe inclus dans 'le troisième commandement implique l'usage convenable de la langue à l'égard de Dieu, ainsi le neuvième commandement: «Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain », implique l'usage convenable de la langue à l'égard de l'homme. Notez que ce commandement ne laisse pas forcément entendre qu'il faille divulguer la vérité. Ce qu'il fait ressortir, c'est que, par égoïsme, il ne faut pas porter de faux témoignage contre son prochain. On conçoit qu'à certains moments il est bien de cacher la vérité dans l'intérêt de son prochain, comme ce fut le cas pour Rahab, qui égara les poursuites des païens envoyés à la recherche des espions israélites qui craignaient Dieu.

Comme faux témoin on peut également retenir par exemple qu’un faux peson et une balance truquée sont des faux témoins contre l’acheteur (Pr 16:11). D’autre part en tant que Législateur, Dieu veut que l’honnêteté et la justice règnent dans toutes les transactions (Pr 11:1; 20:10). Par la crainte de Dieu, l’homme apprend à aimer ce que Dieu aime et à haïr ce que Dieu désapprouve, donc à mener une vie droite, car "la crainte de 
YHWH signifie la haine du mal" (Pr 8:13).

Ainsi de part sa justice, Dieu a du mépris pour « (…), une langue mensongère, (…), un cœur qui trame des projets malfaisants, (…), un témoin faux et mensonger et quelqu’un qui provoque des disputes entre frères (Pr 6:16-19; 12:22; 16:5 ; Dt 16:22; Is 61:8; Ze 8:17; Mal 2:16). D’autre part le faux témoignage est de même origine que le parjure et il est la racine de certains maux comme les pots-de-vin (Ex 23:8; Dt 27:25), ou de toutes choses qui font dévier le droit (Ex 23:1, 2, 6, 7; Lv 19:15, 35; Dt 16:19). Comme il nous est possible de le considérer, une loi aussi concise contient à elle seule beaucoup de principes moraux.

Les Faux témoins aujourd’hui

Personne ne peut nier que la nation israélite vit le jour et occupa le pays décrit dans le livre de Josué. De même, il n’y a pas de raison valable de contester la véracité de chaque récit consigné dans le Livre Sacré concernant la manière dont les Israélites s’emparèrent de Canaan. Ni les psalmistes (Ps 44:1-3; 78:54, 55; 105:42-45; 135:10-12; 136:17-22), ni Nehémia (Ne 9:22-25), ni Étienne, le premier martyr chrétien (Ac 7:45), ni le disciple Jacques (Jc 2:25), ni l’apôtre Paul, un homme instruit (Ac 13:19; Hé 4:8; 11:30, 31), ne mirent en doute son authenticité, non plus les archéologues.

Par conséquent, il est vraiment illogique de penser qu’un ou plusieurs faux témoin aient écrit un livre qui honore Dieu en le présentant comme Celui qui réalise sa parole, un livre qui encourage la fidélité envers Lui et qui reconnaît ouvertement les échecs d’Israël. Malheureusement, de la même manière que des faux témoins, de nombreux critiques ont calomnié le Saint Livre, ou cherchent à lui faire perdre de sa crédibilité. Un proverbe ancien dit : « Vous pouvez toujours calomnier, même que la vérité soit rétablie, il reste toujours des traces de la calomnie ».

Le commandement avant le commandement

Le récit du premier mensonge et du premier faux témoignage est encore mentionné dans le récit de la Genèse au chapitre 3. Avant de décrire le dixième commandement on peut déjà établir une constatation intéressante : le Décalogue est le moyen prévu par Dieu pour permettre de rétablir de bonnes relations avec un peuple, sur la base d'une alliance comme celles qui existaient avant qu’Adam ne pèche. Il met aussi en lumière que les événements du jardin d’Eden étaient très graves et ne sont pas à prendre à la légère. Si tel est le cas, la partie finale du Décalogue doit confirmer cette observation.

Le principe de la loi mosaïque inclus dans la loi chrétienne

Ce Dieu véridique exige que nous vivions en accord avec ses normes pour recevoir son approbation. Sa Parole inspirée nous donne cet ordre: “Ne vous mentez pas les uns aux autres. Dépouillez-vous de la vieille personnalité avec ses pratiques.” (Colossiens 3:9 ; Éphésiens 4:25). Dieu exige de la part des croyants que ceux-ci l’adorent non seulement avec l’esprit mais également avec la vérité (Jn 4 :24). La Bible nous apprend que Dieu ne peut mentir (Tite 1:2) et qu’il réserve un jugement de malheur aux menteurs (Rév 21 :8).

 

 


Étude et commentaires du Livre Sacré   http://www.le-livre-sacre.net