genèse 1:3

Premier jour
de la création

 

Et Dieu dit alors : "Que la lumière paraisse." Alors la lumière parut. Après cela Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu opéra une séparation entre la lumière et les ténèbres. Et Dieu appelait la lumière Jour, mais les ténèbres, il les appela Nuit. Et vint un soir et vint un matin : premier jour . Genèse 1:3-5.

 

Bien sûr, le soleil et la lune existaient dans l'espace longtemps avant que ne débute ce premier "jour". Toutefois, la lumière qui provenait de ces luminaires n'atteignait pas la surface de la terre, de sorte qu'un observateur placé sur celle-ci n'aurait pu la voir. Mais au premier "jour", la lumière devint clairement visible, et désormais sur la terre, qui tourne sur elle-même, il y avait alternativement le jour et la nuit.

Vraisemblablement, la lumière est apparue graduellement au cours d'une longue période de temps et non pas instantanément comme lorsqu'on allume une lampe électrique. C'est ce que laisse entendre la traduction de la Genèse par J. Watts qui rend ainsi ce passage: "Et la lumière apparut graduellement." La lumière venait du soleil, mais celui-ci n'était pas visible au travers de l'enveloppe ténébreuse qui entourait la terre. C'était donc une "lumière diffuse" qui arrivait jusqu'à la terre.

 

Pourquoi de la lumière

Que ferions-nous sans lumière? Imaginez que vous vous réveilliez tous les jours de l’année avec la perspective de vivre dans l’obscurité. Imaginez un monde sans couleurs, car sans lumière il n’y a pas de couleurs. À vrai dire, si la lumière n’existait pas, nous n’existerions pas non plus. Pourquoi donc? Parce que, la substance colorante verte des plantes, leur chlorophylle, utilise l’énergie de la lumière solaire afin de produire de la nourriture que nous absorbons: céréales, légumes et fruits. En même temps, les plantes rejettent de l’oxygène, indispensable à la vie de toutes les créatures terrestres. Ce processus s’appelle la photosynthèse.

Regardez une plante, avant que vous ayez prononcé le mot "photosynthèse", la chlorophylle absorbe l’énergie du soleil et une série de réactions chimiques complexes ont commencé. Des molécules de gaz carbonique (le gaz que vous rejetez de vos poumons) et des molécules d’eau présentes dans la feuille sont divisées et synthétisées pour constituer les aliments de la plante, entre autres des glucides et des lipides.

En d’autres termes, celui qui cherche à comprendre pourquoi l’herbe est verte se retrouve émerveillé devant une conception et des techniques extraordinaires, très supérieures à n’importe quelle réalisation humaine. Il découvre des " machines " microscopiques auto-régulées et auto-entretenues qui transforment la lumière solaire en sucre en parcourant des milliers, voire des millions, de cycles par seconde sans faire de bruit et sans polluer ni enlaidir l’environnement.

Aujourd'hui encore, il faut beaucoup d'études pour fabriquer des cellules solaires de qualité. Si elles produisent de l'énergie, elles ne peuvent fournir de l'oxygène. Quant à nous, la photosynthèse nous offre en outre un aperçu de la pensée de l’Ingénieur par excellence.

Ainsi, dans le domaine physique notre vie dépend entièrement de la lumière. Ce qui signifie que Dieu a préparé la terre afin qu'elle reçoive la vie. Puisque la lumière est indispensable pour que la vie matérielle s'épanouisse, il est raisonnable de penser que la lumière spirituelle est indispensable pour s’épanouir moralement, mentalement et spirituellement. Parlons un peu de celui qui est à l’origine de la lumière.

 

La Source de la lumière.

Dieu est Celui qui forme la lumière (Isaïe 45:7). Les Écritures font souvent l’association entre la lumière et son Créateur. Le psalmiste déclara : " Ô Yahwah (heb: Yehwah) mon Dieu, tu as été très grand. Tu t’es revêtu de dignité et de splendeur, t’enveloppant de lumière comme d’un vêtement" (Psaume de David 104:1, 2). "Dieu est lumière et [...] il n’y a pas du tout de ténèbres dans l’union avec lui" (1 Jean 1:5). Yahwah est le "Père des lumières célestes" (Jacques 1:17). Il est non seulement "Celui qui donne le soleil pour lumière pendant le jour, les ordonnances de la lune et des étoiles pour lumière pendant la nuit" (Jérémie 31:35), mais aussi la Source de toute clarté spirituelle (2 Corinthiens 4:6).

 

Dans le Livre Sacré que signifie marcher dans la lumière?

Sa loi, ses décisions judiciaires et sa parole sont une lumière pour ceux qui se laissent guider par elles (Psaume 43:3; 119:105; Proverbes 6:23; Isaïe 51:4). Le prophète et roi David déclara : "Par la lumière qui vient de toi nous voyons la lumière" (Psaume 36:9 ; voir aussi Psaume 27:1 ; 43:3).

Tout comme la lumière du soleil devient de plus en plus éclatante depuis l’aurore jusqu’à ce que "le jour soit solidement établi", ainsi le sentier des justes, illuminé par la sagesse qui vient de Dieu, devient de plus en plus clair (Proverbes 4:18). Marcher dans la lumière de Yahwah signifie suivre la voie qu’il trace (Isaïe 2:3-5). À l’inverse, lorsqu’un individu porte sur quelque chose un regard impur ou malintentionné, il est dans de profondes ténèbres spirituelles. Jésus (Nabi Aïssa) l’exprima ainsi : "Si ton œil est méchant, tout ton corps sera ténébreux. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien sont grandes ces ténèbres ! " (Matthieu 6:23; Deutéronome 15:9; 28:54-57; Proverbes 28:22; 2 Pierre 2:14). En conséquence, les personnes qui marchent dans les ténèbres en manifestant de la haine pour leur frère et qui ne pratiquent pas la vérité ne peuvent en aucune façon être en union avec Dieu (1 Jean 1:6; 2:9-11).

page précédente sommaire page suivante

Page 7/30

 


Note 1 :  Que dit Le Livre Sacré au sujet des événements caractéristiques de chaque jour de la Création :

Se sont-ils poursuivis les jours suivants?

Voir explications.


 

Note 2 : Durée d'un "jour" selon la Genèse

Beaucoup pensent que le mot "jour" utilisé au chapitre 1 de la Genèse doit être pris dans le sens de 24 heures. Cependant, en Genèse 1:5, Dieu lui-même donne le nom "Jour" à une période de temps plus courte, la période durant laquelle nous sommes éclairés par la lumière du jour. Par contre, en Genèse 2:4, c'est l'ensemble des périodes de création qui sont appelées un seul "jour"; il est en effet dit: "Ceci est l'histoire des cieux et de la terre, au temps de leur création, au jour [les six périodes de création] où Yahwah Dieu fit la terre et le ciel."

Le terme hébreu yôm, traduit par "jour", peut effectivement désigner des périodes de temps variables. Voici quelques-unes de ses significations possibles, selon William Wilson (dans Old Testament Word Studies): "Jour; fréquemment utilisé pour le temps en général, ou pour une longue période; la totalité d'une période considérée (...). Jour est également employé à propos d'une période particulière ou d'une certaine époque marquée par tel événement extraordinaire". Cette dernière phrase semble très bien cadrer avec les "jours" de création, qui sont incontestablement des périodes de temps au cours desquelles se sont produits des événements extraordinaires, ceux que décrit la Genèse. Elle permet aussi de considérer ces "jours" comme des périodes de temps beaucoup plus longues que 24 heures.

À propos de ces périodes de création, Genèse chapitre 1 utilise les expressions "soir" et "matin". Cela ne laisse-t-il pas entendre que ces périodes ne duraient que 24 heures? Pas forcément. Dans certaines régions, les gens parlent souvent de l'époque d'un homme comme de ses "jours"; ils emploient également l'expression "aux jours de mon père" ou "aux jours de Molière". Ils peuvent même préciser le moment de la vie de quelqu'un, de ses "jours", en disant "au matin [à l'aube] de sa vie" ou "au soir [au crépuscule] de sa vie". Ainsi, l'expression 'soir et matin' qu'on trouve en Genèse chapitre 1 ne limite pas la durée des jours en question à 24 heures.

 La Parole de Dieu utilise aussi le mot "jour" pour désigner une période de temps qui inclut l'été et l'hiver, plusieurs saisons (Zacharie 14:8). Le "jour de la moisson" compte beaucoup de jours de 24 heures (voir Proverbes 25:13 et Genèse 30:14). Mille ans sont comparés à un jour (Psaume 90:4; II Pierre 3:8, 10). Il semble logique que les "jours" dont parle la Genèse correspondent pareillement à de longues périodes de temps, à des millénaires.

 


Étude et commentaires du Livre Sacré   

http://www.le-livre-sacre.net