Son existence préhumaine.

Ce n'est pas sur terre que la personne qui devint Jésus Christ commença à vivre. Jésus lui-même parla de son existence préhumaine et céleste (Jn 3:13; 6:38, 62; 8:23, 42, 58). Comme nous venons de le considérer dans les commentaires précédents, il est le commencement de la création de Dieu (Col 1:15; Révélation 1:1; 3:14). Ce qui est confirmé par le premier verset de l'évangile de Jean qui rapporte le deuxième nom de Jésus durant son existence préhumaine où celui-ci est appelé La Parole, qui pourrait sous entendre que le Créateur l'utilisait pour transmettre des messages particuliers aux autres créatures célestes.

A l'époque de l'apôtre Jean (vers les années 90), une secte s'était développée qui niait l'existence préhumaine de Jésus. Pour eux, Jésus n'avait pas connu d'existence préhumaine, ce n'était qu'un homme ordinaire (...) quand il fut "adopté" par son GRAND AUTEUR lors de son baptême et qu'il reçut la puissance divine qui allait lui permettre d'accomplir sa mission rédemptrice. Ce concept reçu sa forme finale et fut proposé par Théodote de Byzance, à la fin du IIème siècle. Ce qui explique la raison pour laquelle on trouve une formulation assez particulière, de sa position auprès du TRES-HAUT en Jean chapitre 1, verset 1, sans pour autant en faire l'égal. C'est à lui que Yahwah (Nom de Dieu en arabe, en hébreu Yehwah) déclara : "Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance" en Genèse chapitre 1, verset 26.

L'un des plus anciens apologistes est Justin, qui a vécu entre 110 et 165 de notre ère (environ). Justin a enseigné qu'avant la création du monde, le SOUVERAIN SEIGNEUR était seul. Quand il a eu le désir de créer le monde, (...) il a engendré un autre être divin pour créer le monde pour lui. Cet être divin a été appelé (...) Fils parce qu'il était né; il a été appelé Logos parce qu'il a été tiré de la Raison ou de l'Esprit de Dieu. (...). Renseignements complémentaires.

A l’époque que nous connaissons, cette créature céleste accepta volontiers sa mission. C'est ce qui ressort de Philippiens 2:5-8 : "il s'est vidé lui-même" de sa gloire céleste", "de sa nature spirituelle", et a pris une forme d'esclave" en se prêtant au transfert de sa vie dans l'univers terrestre, matériel et humain. La tâche qui l'attendait représentait une responsabilité écrasante; tant de choses étaient impliquées! En restant fidèle, il prouverait la fausseté de l'affirmation de Satan, consignée dans le livre de Job selon laquelle, soumis à la privation, à la souffrance et à l'épreuve, les serviteurs du SUPRÊME Le renieraient (Jb 1:6-12; 2:2-6).

Nous pouvons remarquer que plusieurs enseignements apostats se sont profondément enracinés au IIème siècle. En effet, quelques décennies après la mort des apôtres, des schismes s'étaient déjà déclarés parmi les chrétiens. Will Durant explique: "Celse (un opposant au christianisme du IIème siècle) avait lui-même remarqué, sarcastique, que les chrétiens étaient "partagés en maintes factions, chaque individu désirant avoir son propre parti". Vers 187, Irénée faisait une liste de vingt variétés de christianisme; vers 384, Épiphane en comptera quatre-vingts (Histoire de la Civilisation: Partie III - César et le Christ). On peut dire qu'il y avait autant de "christianismes" que de congrégations influentes.

Jésus est-il Michel l'archange est développé dans une question des lecteurs "Est-ce que Michel l'archange est Jésus?"

RETOUR ACCUEIL

 


Étude et commentaires du Livre Sacré    http://www.le-livre-sacre.net