Sa jeunesse.

Le récit des premières années de la vie de Jésus est très court. La brièveté du récit concernant ces premières années tient au fait que Jésus n'avait pas encore été oint par Yahwah (hebreu Yehwah) en tant que "Christ" (Mt 16:16) et qu'il n'avait pas encore commencé à s'acquitter de la mission divine qui l'attendait.

Né à Bethléhem de Judée, la ville natale du roi David, il fut emmené à Nazareth, en Galilée, lorsque la famille revint d'Égypte. Tout cela accomplissait les prophéties divines (Mt 2:4-6, 14-15, 19-23; Mi 5:2; Ho 11:1; Is 11:1; Jr 23:5). Le père adoptif de Jésus, Joseph, était charpentier (Mt 13:55) et, selon toute vraisemblance, avait peu de moyens (comparer Lc 2:22-24 avec Lv 12:8). Ainsi, quoique issu d'une famille illustre, (fils d'Israël, de la lignée de David, descendant d'Abraham, pour qui Moïse avait dit: "C'est un prophète du milieu de toi, d'entre tes frères, tel que moi (…) c'est lui que vous devrez écouter" Deut 18:15), Jésus passa sans doute aussi son enfance dans de très humbles conditions.
 

 

 

"Le petit enfant grandissait et se fortifiait, se remplissant de sagesse, et la faveur de Dieu continuait d'être sur lui" (Lc 2:40). Avec le temps, sa famille s'agrandit,
car quatre garçons et des filles naquirent à Joseph et Marie (Mt 13:54-56). Dès lors, le fils "premier-né" de Marie (Lc 2:7) ne grandit pas comme un enfant unique. L’épisode lié à la visite de Jésus (qui avait alors 12 ans) au temple et à sa discussion avec les enseignants juifs qui les laissa stupéfaits, est le seul de son enfance à être rapporté avec quelques détails.

 

 

La réponse de Jésus à ses parents inquiets quand ils l'eurent trouvé là révèle qu'il connaissait la nature miraculeuse de sa naissance, et qu'il se savait appelé à devenir le Messie (Lc 2:41-52). Sa mère et son père adoptif lui avaient sûrement fait part des renseignements appris grâce aux manifestations des anges, ainsi que grâce aux prophéties de Siméon et d'Anne qu'ils avaient entendues lors de leur premier voyage à Jérusalem, 40 jours après sa naissance (Mt 1:20-25; 2:13, 14, 19-21; Lc 1:26-38; 2:8-38).

Certains livres rapportent que Jésus a eu et exercé des pouvoirs miraculeux pendant son enfance. Mais ces récits fantaisistes consignés dans certains écrits apocryphes, comme celui qu'on appelle l'évangile de Thomas, ont voulu donner à Jésus plus de sainteté qu’il n’en avait. En fait, ils montrent un garçon coléreux et capricieux, très éloigné du Jésus nazaréen. Notons entre autres que si ces miracles avaient réellement eu lieu durant son enfance , les gens n’auraient pas été étonnés qu’il en fasse plus tard (Mat 13 :54-55). En effet, Jésus était bien connu des habitants de Nazareth (Mt 13:54-56; Lc 4:22); ses qualités et sa personnalité exceptionnelles n'avaient pu manquer d'être remarquées, ne fût-ce que par ceux qui savaient apprécier la justice et la vertu (voir Mt 3:13, 14). Jésus assistait régulièrement au culte qui se tenait chaque sabbat dans la synagogue. Il était instruit, comme cela ressort de sa facilité à trouver et à lire des passages des écrits sacrés, mais il n'avait pas fréquenté les écoles rabbiniques "d'enseignement supérieur" (Lc 4:16; Jn 7:14-16).

 

RETOUR ACCUEIL

 


Étude et commentaires du Livre Sacré    http://www.le-livre-sacre.net