RETOUR SOMMAIRE GÉNÉRAL |           RETOUR ACCUEIL           |           PAGE PRÉCÉDENTE           |           PAGE SUIVANTE     

En rapport avec le passage de Deutéronome 9 : 9, Moïse prétend être resté 40 jours et 40 nuits sans manger ni boire d’eau. Or, il suffit de quelques jours sans boire pour tomber gravement malade… Doit-on comprendre ce passage au sens littéral ? Yann

Réponse

On peut effectivement penser que selon les connaissances médicales actuelles, un homme ne pourrait pas rester sans boire autant de temps. Il y a peu de temps, je lisais un commentaire d’un bibliste qui ne voulait pas reconnaître le caractère «miraculeux» de certains récits bibliques. C’est un choix !

Pourtant lorsque l’on pense au développement de l’embryon dans le ventre de la mère, n’est-ce pas quelque chose de miraculeux ? Concevoir un robot qui sache marcher demande une extraordinaire prouesse en matière de technologie et de programmation. Bien que l’on puisse lui donner du pain il ne saura pourtant pas le transformer en sucre ou stocker son énergie pour plus tard. La Création, la Nature, est un phénomène miraculeux. C’est la raison pour laquelle un vrai croyant ne s’étonne pas lorsqu’il lit que Moïse est resté sans boire ni manger. Mais ne pas s’étonner ne signifie pas que l’on reste sans se poser des questions. Pourquoi une telle chose est-elle possible ?

Lorsque nous lisons dans le Psaume 85, verset 7 : «Ne reviendras-tu pas nous vivifier, et ton peuple en toi se réjouira?» (Jerusalem), on peut remarquer une notion qui apparaît tout au long des Ecritures. Dieu ou l’esprit de Dieu revivifie.

Comparez avec «Je mettrai mon esprit en vous et vous vivrez » (Eze 37:14). Dans ce texte, est-ce l'eau ou l'esprit qui vivifie? Bien sûr le texte a une explication symbolique. Changeons les termes puis comparons : Je vous ferai boire de l’eau et vous vivrez.

Il est évident que tous les hommes peuvent boire de l’eau, même un noyé, mais ce n’est pas cela qui le vivifie. Jésus n'a t-il pas dit: « C'est l’esprit qui donne la vie » (Jn 6:63).

Ainsi notre Créateur est vivifiant. La force de son esprit exerce une puissante action sur l’individu. Bien que sur le mont Sinaï, il ne s’agissait que d’anges, il n’empêche que leur présence a puissamment soutenu Moïse.

D’autre part, le texte nous dit que Moïse est resté 40 jours, mais en présence de Dieu Moïse a-t-il vraiment eu conscience d’être resté 40 jours ? Et si le temps se contractait en présence du Divin ? 

Cordialement.

Dominique.

 


Étude et commentaires du Livre Sacré
http://www.le-livre-sacre.net