RETOUR SOMMAIRE GÉNÉRAL |           RETOUR ACCUEIL           |           PAGE PRÉCÉDENTE           |           PAGE SUIVANTE     

Sujet: L'ancien testament. 

Pourquoi Dieu ordonnait d’exterminer les gens dans l’ancien testament? Pourquoi, et c’est une chose que beaucoup de gens se demandent. En tant que Chrétien, il m’est difficile de répondre aux musulmans sur le sujet. Veuillez me répondre s’il vous plait.

Nombres 25:16 L'Eternel parla à Moïse, et dit: Traite les Madianites en ennemis, et tuez-les; car ils se sont montrés vos ennemis, en vous séduisant par leurs ruses, dans l'affaire de Peor, et dans l'affaire de Cozbi, fille d'un chef de Madian, leur soeur, tuée le jour de la plaie qui eut lieu à l'occasion de Peor.

Réponse :

Selon le récit biblique Abraham eut pour fils Madian par Kéturah (Gen 25:2). Les fils de Madian étaient des « frères » au sens sémitique du terme. Ils connaissaient donc le Dieu des hébreux qui étaient sous la conduite de Moïse. Ils connaissaient la promesse faite à Isaac.

De plus, les anciens de Madian en compagnie des anciens de Moab vont consulter l’un des prophètes de Dieu, Balaam. Le récit déclare : «Balaam leur dit: «Passez ici la nuit, et je vous donnerai réponse, selon ce que Yahweh me dira. Et les princes de Moab restèrent chez Balaam». Ils savaient donc à qui ils avaient affaire.

Un autre aspect à considérer. Ne pouvant pas obtenir l’approbation de Dieu, ils ont agit de manière à ce que les israélites deviennent la malédiction de Dieu. Ils ont su utiliser des femmes païennes, sûrement très belles, pour entraîner des princes d’Israël et beaucoup d’israélites dans l’idolâtrie. Il ne fait aucun doute que ces princes ont aussi été très fiers d’être flattés et de recevoir un honneur particulier de la part des princes de Madian, honneur que la Loi mosaïque ne leur permettait pas d’avoir. La Bible ne s’étend pas trop sur ce sujet, mais on peut le penser. C’est aussi un peu comme quand un païen veut souiller une chrétienne. Ne pouvant pas parvenir à ses fins, il va la droguer ou l’inciter à boire de l’alcool pour émousser son sens critique (comparer avec 2 Cor 11 :2). L’idolâtrie en compagnie des nations étrangères menait à une conduite perverse. Dans le texte de Deutéronome nous lisons ceci : «afin qu'ils ne vous apprennent pas à pratiquer toutes ces abominations qu'ils pratiquent envers leurs dieux : vous pécheriez contre Yahvé votre Dieu ! Dt 20:18 » . Parmi ces abominations, on peut citer ce que l’archéologie et l’histoire antique nous font connaître de ces nations: le sacrifice d’enfants, la bestialité (hommes et femmes avec animaux, etc. voir Lev 18:21-24). Devant Dieu, si un individu incite quelqu’un d’autre à commettre une mauvaise action, il est plus coupable que celui qui a commis l’action (comme dans certains pays). Le peuple madianite devait donc être sanctionné (au vu du nombre de juifs qui ont péris à cause de leurs péchés, il n’y a pas de doute que tous les Madianites ont été sollicités pour s’unir dans un effort commun afin de faire pécher le peuple).

Troisièmement, avant de prendre possession d’un territoire, le peuple israélite proposait toujours la paix (Dt20:10-11). Si bien que l’on peut lire : «Il n’y eut pas une ville qui fît la paix avec les fils d’Israël, sauf les Hivites qui habitaient Gabaon » (Jos11:19). Les Madianites ont perdu une belle occasion de faire la paix pour être bénis (Gen 12 :3).

Bien que le texte que vous citez «L'Eternel parla à Moïse » laisse entendre qu’aussitôt dit aussitôt fait et que Madian n’a pas eu de proposition de paix. Tel n’est pas le cas. Le livre des Nombres est écrit à posteriori des événements qu’il décrit. L’introduction du chapitre 25 est un exemple qui le démontre. La nation aurait eu, elle aussi, la possibilité de conclure une alliance de paix, si elle s’était conduite honorablement.

Pour résumer :

Les Madianites connaissaient la promesse faite à Abraham «par ta postérité se béniront toutes les nations» (Gen18 :18-19) et avaient donc le devoir de se comporter en hôte. Ou alors, de quémander la sollicitude de Dieu en réagissant au moins aussi bien sinon mieux que les Gabaonites, pour pouvoir se bénir mutuellement. Ils ont failli à leurs obligations envers leurs frères et envers Dieu.

Ils agirent avec réflexion pour faire en sorte que Dieu maudisse le peuple. Pour ceux qui connaissent la Bible, c’est de cette façon là que le diable agit pour faire trébucher les humains. Ils sont donc fils du diable (comparer avec Mat 16 :1 ; Jean 8 :44).

Le peuple d’Israël proposait toujours la paix. La sanction appliquée aux Madianites est donc exceptionnelle et ne s’applique pas aux autres peuples (en ce qui concerne la légitimité de la prise de possession du territoire, voir le récit sur les dix commandements).

Par conséquent ce texte du livre des Nombres ne peut servir de prétexte pour dire que Dieu ordonnait d’exterminer les gens. Ce texte s’applique uniquement aux Madianites qui se sont rendus coupables d’extermination. En raison de sa justice, Dieu a été contraint de sanctionner ses « fils » (Gen 25:9). Les responsables ne pouvaient donc pas être exemptés de la discipline. Noter ce que Jésus dit à l’attention de ceux qui font trébucher les autres : «Il dit à ses disciples: Il est inévitable que viennent des causes d'achoppement. Malheur à celui par qui ils viennent! Ce serait profit pour lui de se voir suspendre au cou une meule de moulin et d'être jeté à la mer, plutôt qu'il ne fasse trébucher un de ces petits ». (Lc17:1-2).

Que Dieu vous bénisse.

Dominique.

 


Étude et commentaires du Livre Sacré
http://www.le-livre-sacre.net