RETOUR SOMMAIRE GÉNÉRAL |           RETOUR ACCUEIL           |           PAGE PRÉCÉDENTE           |           PAGE SUIVANTE     

 

Objet: le vrai baptême

Ephesiens 4:5 dit ; nous avons un seul seigneur et un seul baptême. Pourtant nous entendons parler de plusieurs sortes:

  • baptisés en Moïse dans la nuée ( 1 corint 10:1-2 )

  • le sauvetage de Noé et ses enfants (déluge) constitue aussi un baptême

  • baptême de Jean au Jourdain ( Mat 3:5-6 )

  • baptême de la régénération ( Tite 3:5 )

  • baptême de l'esprit saint et du feu (Mat 3:11 )

  • ensevelis dans le baptême en la mort de Jésus (Romains 6:4 )....Marc 10:38, 1Pierre3:20-21... ..1corint15:29... 

Bref, plusieurs baptêmes qui nous égarent un peu plus. Alors si vous pouvez nous dire le vrai oui le vrai et seul baptême et son sens. Merci d'avance.

M. M.


 

Vous avez raison de préciser que Le Livre Sacré fait allusion à plusieurs baptêmes. Pour mieux discerner, il est nécessaire d’acquérir la clé qui se trouve dans un texte cité par saint Pierre que voici : «C'était l'image du baptême qui vous sauve maintenant : il n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement envers Dieu d'une bonne conscience ; il vous sauve par la résurrection de Jésus Christ» (1 Pi 3 :21). Cette clé se situe dans l’expression : «c'était l'image du baptême ».

Baptême vient du grec baptisma (immersion) qui sous-entend une submersion puisque baptô qui y est apparenté signifie plonger. Il a donc le sens d’être immergé dans quelque chose. C’est pourquoi un certain nombre de scènes prophétiques peuvent être l’image d’un baptême particulier.

Par exemple le baptême du feu est l'image ou le symbole de la destruction. Il s’adresse à ceux qui ne se repentent pas, comme le dit Jean le baptiseur. C’est ce que décrit le contexte de l’évangile de Matthieu, chapitre 3, versets 7 à 11, lorsque Jean s’adresse aux pharisiens hypocrites et aux gardiens du temple qui ne croient pas en la résurrection en disant «Progéniture de vipères (...) Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres; tout arbre donc qui ne produit pas de beau fruit va être coupé et jeté au feu». L'arbre, c'est à dire la nation d'Israël subira le châtiment divin. Et malheureusement, beaucoup de juifs périront en l'an 70.

Cependant, pour le chrétien, sa principale préoccupation doit être le baptême qui est décrit dans l’évangile de Matthieu chapitre 28, versets 19 et 20, où nous lisons : «Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des temps» TOB. Il s’agit du baptême d’eau ou de l’immersion dans l’eau (après avoir compris ce que signifie se faire baptiser au nom du Père, du Fils, et de l’esprit saint). Ce baptême est le symbole que la vie passée s’efface et qu’une nouvelle vie va recommencer. Devant Dieu tout s’efface s’il y a eu repentir véritable.

Pourquoi ce baptême doit-il être la seule préoccupation du chrétien? Parce que c’est le seul baptême qui dépend de lui. C’est la démarche du disciple. Les autres baptêmes dépendent de l'action de l’esprit saint de Dieu sur le disciple comme le sont : le baptême de la régénération, de l'esprit saint, le baptême en la mort de Jésus ou ont une explication symbolique particulière.

Par la suite, si le ou la chrétien(ne) prend au sérieux son engagement devant Dieu et privilégie ses relations avec son Père céleste au moyen de Jésus-Christ, une régénération de son être s’opèrera grâce à la force de Dieu, son esprit saint. C’est ce qui s’appelle le baptême de la régénération. Petit à petit, tout l’individu finit par être imprégné de l’esprit de Dieu. Cela peut se percevoir par l’expression de paix véritable, de sérénité, d’assurance que dégage un(e) chrétien(ne). 

Pour résumer: il y a bien un seul baptême, il s’agit du baptême d’eau au nom du Père, du Fils, et de l’esprit saint de Dieu. Il signifie que le (la) chrétien(ne) exerce la foi en Jésus-Christ, qu'il (elle) est disposé(e) à faire la volonté de Dieu, qu'il (elle) s'avance vers un renouvellement de sa personnalité et qu'il (elle) fait la demande à Dieu d'une bonne conscience et que désormais tous ses péchés sont effacés (comparez avec Isaïe 1:18).

Très cordialement,

 

Dominique

 

 

 



Étude et commentaires du Livre Sacré
http://www.le-livre-sacre.net