RETOUR SOMMAIRE GÉNÉRAL |           RETOUR ACCUEIL           |           PAGE PRÉCÉDENTE           |           PAGE SUIVANTE     
 

Voici le courrier reçu.

Pourquoi les disciples n'ont-ils pas reconnu Jésus après sa résurrection?

 


Essai de Réponse


 

C'est une excellente question. 

Tout vrai chrétien croit que Dieu ressuscita le Seigneur Jésus d'entre les morts (Romains 10: 9). Mais sous quelle forme est-il revenu à la vie? Beaucoup de personnes pensent que Dieu ranima le corps enseveli de Jésus, marqué par les blessures des clous et de la lance, et l'enleva au ciel sous une forme glorifiée et immortelle, douée des caractéristiques spirituelles.

Cependant Jésus a été ressuscité comme esprit, ce qui explique que les soldats montant la garde ne virent pas Jésus ressuscité sortir de la tombe, quoiqu'ils virent un ange matérialisé. D’autre part, n’oublions pas que Jésus ne fut pas enterré avec des vêtements mais entouré de bandelettes de lin fin. Après sa résurrection, celles-ci restèrent dans la tombe. Étant donné qu'un esprit n'a ni chair ni os (Luc 24:69), Jésus a dut se former des vêtements matériels, et se revêtir de chair pour se rendre visible à ses disciples (Luc 23:53; Jean 19:40, 20:6,7). Jésus ressuscité a agit à l’exemple des anges qui étaient apparus antérieurement aux hommes (Gen 18). Cela explique pourquoi ses disciples ne l’ont pas toujours reconnu immédiatement, et pourquoi il pouvait apparaître et disparaître soudainement (Luc 24:15-31; Jean 20:13-16, 26).

D'ailleurs, la déclaration inspirée suivante de l'apôtre Paul affirme que Jésus ressuscita en esprit et non en chair : « Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant » (I Corinthiens 15:45). Pierre confirme cette déclaration lorsqu'il parle du Christ « mis à mort dans la chair, mais rendu vivant dans l'esprit » (1 Pierre 3:18-19).

D'autre part, le fait de voir Jésus matérialisé a été un privilège qui n'a appartenu qu'à ses disciples ou ses futurs disciples (son frère Jacques et Saul de Tarse, entre autres pour les futurs).  C'était le prélude de leur propre résurrection. Si les disciples avaient vu le corps céleste glorifié du Christ et non une matérialisation, ils auraient su comment eux-mêmes seraient dans leur existence future. Or l'apôtre Jean, écrivit par la suite: « Ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est » (1 Jean 3:2).

Il semble que l’on puisse également discerner deux autres raisons pour lesquelles Jésus n'a pas été reconnu immédiatement.

La première qui apparaît, est celle que l’on trouve en Luc, chapitre 23, versets 13 à 18, où deux disciples se rendent à Emmaüs. Au verset 18, Jésus est qualifié d'"étranger", ce qui pourrait laisser penser que  : 

  • soit ses vêtements étaient différents, 

  • soit Jésus ressuscité ne portait pas la barbe,

  • ou les deux éléments précités en même temps. 

Dans l'antiquité, il était normal pour un homme d'avoir la barbe. Trois siècles avant Jésus, Alexandre le Grand avait lancé un standard de société, et il était devenu normal d'être imberbe, aussi bien pour un grec que pour un romain.  On pourrait ainsi comprendre que Marie n’est pas aussitôt reconnu Jésus près de la tombe, pour la même raison. D'autre part, si la physionomie de Jésus avait été trop différente, quelques disciples auraient pu penser à une usurpation. Or Marie perçoit Jésus après qu'il lui a dit un mot seulement "Marie". Elle a du redoubler de perspicacité pour identifier Jésus. Aurait-elle pu le reconnaître, si Jésus avait eu le visage d'un Éthiopien ? 

La deuxième raison pourrait être que le fait de ne pas être reconnu immédiatement, poursuivait un enseignement ou un but : celui de fixer ses regards sur les choses que l’esprit seul peut discerner et que les yeux ne peuvent pas voir (Jn 20:17; Mat 26:64; Act 1:16; 1 Cor 2:9). Ainsi il en serait de la résurrection de Jésus comme des choses profondes de Dieu. Jésus s'est révélé à ceux qu'il a appelé "mes amis" (Lc 12:4; Jn 15:13-15; 1 Cor 2:12), mais en le faisant de manière à ce qu'ils exercent leur discernement.
Le visage de Jésus ayant un autre aspect (comparer avec Ex 34:29-35) de part sa résurrection, cela pourrait aussi indiquer que les disciples devraient désormais fixer leurs yeux, non pas sur le Jésus de chair, mais sur le Christ ressuscité, esprit et victorieux sur la mort. La gloire de Jésus, qui était son corps parfait, a été abolie pour une gloire supérieure qui ne peut être abolie, ayant revêtu l'immortalité (2 Cor 3:7).

 

 


Étude et commentaires du Livre Sacré
http://www.le-livre-sacre.net