Conclusion au sujet de ce magnifique livre des Saintes Écritures. Les mots sont une traduction de la pensée, et il peut y avoir différents mots pour une seule pensée, c'est ce qu'explique le sage roi Salomon dans le livre de l'Ecclésiaste, au chapitre 12 verset 10. Ce roi qui a agi en qualité de prophète a souvent fait un choix judicieux des mots. Mais dans ce cantique sa pensée était l’expression de son esprit (selon le sens que donnent les Saintes Écritures au mot esprit, car tous les humains pensent mais tous ne sont pas spirituels), et c'est sous l'action de l'esprit de Dieu que le roi Salomon a rédigé ce cantique (2 Tim 3:16 a), Dieu gravant ou imprimant dans l'esprit de Salomon les pensées à exprimer.

Ainsi quelqu'un qui dévalorise, dénigre Le Livre Sacré ou s'y oppose, ne peut pas comprendre les belles expressions et les parfums exquis du "Cantique de Salomon", car il est amené à rejeter des parties des Saintes Écritures qui peuvent l'éclairer (Mat 6:23; 1 Cor 2:10-14), et par conséquent à rejeter l'esprit d'impulsion ou la force active de Dieu. Pourquoi ne pas accepter l'invitation à entamer la lecture de la Bible sans préjugé, afin que vous puissiez percevoir "l'agréable parfum de la connaissance de Dieu" (2 Cor 2:14 c)?

 


Étude et commentaires du Livre Sacré    http://www.le-livre-sacre.net